Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 10:16

  Bulletin N° 9 – janvier 2013       ( extrait du bulletin rédigé par Jean Ménard )

 

Bonne et heureuse année à toutes et à tous !  

 

Il y a un an, nous commencions ainsi notre bulletin de l’année 2011, « Ce début janvier nous plonge dans un climat d’une extrême douceur, confirmation des changements climatiques annoncés…?  Annonce d’un été torride ?

A moins que février ne sorte ses frimas et ne rappelle à nos fidèles débroussailleurs la dureté d’une condition librement choisie ! Si au travers de ces aperçus météorologiques, nous évoquons notre brigade de choc c’est que l’essentiel des activités dites concrètes furent en cette année 2011, menées par elle… ! »    

En 2012DSC01763 nous avons réalisé un programme de restauration de plusieurs ouvrages maçonnés dont les trois ponts situés sur le territoire de Vélizy et deux autres ouvrages sur celui de Meudon. Vous découvrirez dans les pages qui suivent le travail réalisé, toujours marqué par la qualité d’exécution.

Nous avons complété la signalétique avec les panneaux standards, définissant de manière précise et illustrée le rôle de chaque ouvrage, permettant de situer et de comprendre l’organisation générale du réseau hydraulique.DSC03318

 

 

 

 

 Parallèlement la brigade de choc des débroussailleurs remettait en état plusieurs hectomètres de rigoles! Saluons leur ténacité et leur efficacité!

 

 


 

 

    Le programme de restauration réalisé

 

Le programme des travaux envisagés était ambitieux. Aux ouvrages d’art majeurs que sont les trois ponts implantés sur le territoire de la commune de Vélizy-Villacoublay, nous y avions ajouté un autre pont de moindre importance proche de la Fosse Renault, ainsi qu’un gros travail de reconstitution du pied droit et de l’arcature  de l’aqueduc souterrain de la Grange Dame Rose, à la sortie de ce dernier.

plan-arhyme.jpg 

Le financement des trois pôles « Vélizéiens » était assuré  notamment par la mairie de Vélizy ainsi que par la Direction régionale de l’environnement de l’île de France. Quant aux dépenses afférentes aux deux autres sites meudonnais elles étaient prises en compte, pour partie par cette même direction et pour l’autre partie par une subvention allouée par le Conseil général des Hauts-de-Seine.

 

Il est difficile d’imaginer l’état dans lequel nous trouvâmes nos trois ponts, leurs débouchés amont et aval, classiquement obstrués par une végétation des plus denses, quoique assez différente pour chacun d’eux, éventuellement assortie de branchages morts ou parfois même de troncs d’arbres dont l’importance nous faisait penser que nos simples moyens musculaire, même gonflés par … l’enthousiasme étaient tout à fait insuffisants !

 

L’équipe de débroussaillage mettait un point d’honneur à surmonter ces difficultés et peu à peu les formes de l’ouvrage réapparaissaient. Tout n’était pas terminé loin s’en faut, car trois siècles d’amoncellement de feuilles mortes transformées en humus se traduisaient par plusieurs dizaines de centimètres de terre à dégager…

Le piochon, la truelle, la pelle furent utilisés permettant de découvrir les ouvertures et leur état plus ou moins déliquescent…

 

Mais c’est grâce à ces travaux préliminaires que les représentants des entreprises spécialisées consultées, furent à même de présenter des devis dont l’importance du travail pouvait être bien mesurée.

Les 22 mars 2012, les représentants des entreprises Chapelle de Versailles, Ferre construction, et Jean Richard, sous la houlette de Gilles Boncori, représentant  l’ONF, accompagné de membres de l’ARHYME, effectuent la reconnaissance de chacun des cinq sites, prenant des mesures, notant des recommandations et recevant les croquis et descriptifs des travaux à réaliser.

La date de fin d’exécution des travaux de restauration était fixée au 30 octobre 2012. Au croquis coté figurant dans le descriptif, la reproduction photographique d’ouvrages restaurés les précédentes années était jointe à titre indicatif et incitatif !

 

C’est l’entreprise Chapelle qui, « la moins-disante » était retenue à notre grande satisfaction, car nous n’avions eu qu’à nous louer de la qualité des travaux effectués, notamment aux ouvrages d’entrée des eaux des Bruyères de Sèvres, à l’aqueduc du croisement, et au pont jouxtant la Fosse Renault.

Mais nous savions que la cheville ouvrière « de la belle ouvrage » était le chef d’équipe, Augusto Do Santos, passionné par son travail et fier d’œuvrer pour la réhabilitation d’ouvrages construits au temps du Roi-Soleil !

 

Très vite l’entreprise  Chapelle lançait les travaux et le bureau de chantier ainsi que le plan de stockage destiné à recevoir le sable et les sacs de ciment étaient implantés au croisement de la route Royale et de la route de la Mare aux Faisans.

Afin de donner une idée aussi claire que possible de la nature des travaux engagés pour réhabiliter ces ouvrages datant de la fin du XVIIe siècle, avec le souci de mettre en œuvre les mêmes types de matériaux ,meulière, mortier de chaux grasse et les mêmes techniques de l’époque touchant par exemple les épaisseurs des murs ou les dessins d’arcatures, nous extrayons et présentons ci-après quelques aperçus de descriptif  des travaux :

 

Pont numéro 1 :

    DSC00279.JPG

                              Etat originel du pont de la Cavalière du Cordon de Vélizy (n°1)  juin 2009

 

DSC03782-N--1-Amont.JPG

                                    Le pont n° 1 après restauration ….   (octobre 2013) 

   « Maçonnerie de meulières hourdée au mortier de chaux à une face alignée, compris jointoiement au mortier de chaux grasse sur maçonnerie de meulière et façon de cintre en sapin de pays pour reprise de voûte ».

   

Pont numéro 2 :    

DSC03785-N-2-Aval.JPG

                                  Pont du chemin du trou aux gants (n°2 ) …       mars 2012  

 

DSC03784-N-2-Amont.JPG

                          Le pont n° 2, après restauration, octobre 201

    « Rocaillage de meulières hourdée au mortier de chaux avec façon de talus compris jointoiement au mortier de chaux grasse. Tri et décrottage des meulières  récupérées sur place. Brossage sur maçonnerie des meulières, compris découpe d’enduit de ciment et piochement de l’excédent de béton ».    


Pont numéro 3 :

    DSC01759.JPG

                                   Pont de la route de Fontaine d’Ursine (n°3). Etat originel. Novembre 2011

  DSC03791-pont-N--3-aval-copie-1.JPG                                     Le pont n° 3 après restauration. Octobre 2012

 

Restauration de l'aqueduc de la Grange Dame Rose  

 

Dès nos premières reconnaissances en 2007, nous avions constaté le mauvais état du piédroit ouest de l'aqueduc . 

La paroi se dégradait régulièrement , il fallait apporter uner solution . Les conditions de travail étaient difficiles avec l'eau stagnante au dessusd'une couche de vase de 15 centimètres d'épaisseur .

 

Avant l'intervention , il fut nécessaire d'étancher l'eau avec une pompe très efficace ( nous avons acquis la même pour attaquer l'éboulement à 83 m de la sortie et évacuer les terres ) .Une rampe souple dotée d'ampoules basse tension était fixée sous la voute ( pour éviter les risques d'électrocution ) , nous aurons la même pour nos futurs travaux .

   

 Restauration du Pont Sud de la Fosse Renault    

 

 DSC00364.JPG  DSC03952-copie-1.JPG 

     La restauration du pont sud de la Fosse Renault préparée activement par Michel est terminée.

 

DSC03930.JPG

                                           Augusto do Santos restaure le pont sud de la Fosse Renault 

 

 Fin septembre, l’entreprise Chapelle avait terminé l’ensemble des travaux de restauration demandés. La visite de contrôle de ces derniers était réalisée le 21 octobre 2012 par Gilles Boncori et Jean Ménard, en présence d’Augusto Do Santos, à qui nous exprimions nos félicitations!

 

Parallèlement, l’étude de conception des cinq panneaux d’information correspondant aux cinq sites réhabilités, avec, en plus, un panneau général présentant à l’aide d’un plan la situation des ouvrages restaurés était menée avec l’aide précieuse de Charles Raux dessinateur-concepteur et informaticien à l’Office national des forêts, à Versailles.

C’est à l’entreprise « Gravindus-signalétique » qu’étaient demandé la réalisation des cinq panneaux d’un format de 950 X 600 mm. S’y ajoutaient le panneau général d’un format 1500X 950 mm sur « aluminium dibond » épaisseur 3 mm.

C’est l’ONF qui se chargeait de la fabrication, du transport et de la mise en place des supports en bois dit« équipements pédagogiques », les panneaux ou «visuels» y étant insérés, protégés pour la première fois par un film plastique transparent les isolant des tags et facilitant ainsi leur nettoyage.

 

Le 9 novembre 2012 rendez-vous était pris avec Gilles Boncori et son équipe à la maison forestière du Bel Air d’où partaient nos panneaux stockés dans un fourgon attelé à un tracteur. Le premier ensemble mis en place fut le panneau général, mettant en évidence sur un extrait du plan du cadastre de 1815 le tracé du « Réseau hydraulique du domaine de Meudon au XVIIe siècle » sur le territoire de la commune de Vélizy-Villacoublay à proximité de la rigole dite du « Clos Laperrière », son positionnement étant défini de telle manière qu’il pouvait être aperçu depuis la rue Brindejonc des Moulinais… De part et d’autre du plan, un texte clair résume l’histoire de ce réseau.

 

À la suite, et successivement, furent mis en place les panneaux du « Pont de la route de la Fontaine d’Ursine », celui du « Pont du chemin du trou aux gants », et celui du « Pont de la cavalière du cordon de Vélizy ». A l’emplacement supposé de l’entrée de l’aqueduc de la Grange Dame Rose, le panneau « Aqueduc de la Grange Dame Rose », était posé. Il y est précisé que « les sondages sont prévus courant 2013, afin de retrouver l’entrée de l’aqueduc qui se situe à proximité immédiate de ce point ».

 

Il était proche de midi lorsque le dernier panneau, celui du « Ponceau de la Fosse Renault » fut positionné. Il met notamment en évidence une équipe de débroussailleurs se rendant sur leur lieu d’intervention et en exergue l’un de nos membres éminents, Michel Schneider, en pleine action de dégagement préliminaire de ce pont, particulièrement enfoui sous les terres…

Il ne nous restait plus qu’à remercier chaudement Gilles Boncori et son équipe du bon travail effectué en parfaite coordination et amitié avec les représentants d’ARHYME...

 

Programme des travaux 2013

 

-    Recherche par sondage de l’entrée de l’aqueduc de la Grange Dame Rose. Diverses recherches ont déjà été réalisées
     au niveau du sol naturel, notamment avec l’aide de Michel Rouillard et de sa baguette… Nous espérons que la corrélation observée entre les plans d’époque et les observations sur le terrain faite par Michel seront confirmées lorsque la pelle mécanique entrera en action !

-    Recherche du puits d’accès proche de l’éboulement à 83 m. Un premier sondage a déjà été fait à la pelle mécanique,
     mais la dalle de couverture n’a pas été trouvée. Il y a donc lieu d’étendre la recherche, car ce puits d’accès nous facilitera l’évacuation des terres issues du dégagement de l’éboulement à 83 m.

-    Dégagement sur une longueur de 3 à 4 m de la conduite en fonte (elle alimentait le jet central du grand ovale) située à la naissance de l’étang de Meudon

-    Restauration des deux ponceaux positionnés à l’intersection de la route Royale et de la route de la Mare aux Faisans.

-    Restauration des ponts 3 a, 3 b, 3 c, proches du pont de la route de la Fontaine d’Ursine.

-    Deux ponts sur la route du Pont Blanc : piquetage et réappropriation

-    Restauration du pont de la route de la Mare aux Faisans, devenu un problème majeur sur le plan de la sécurité. Ce problème est entièrement entre les mains de l’ONF !

 

Nos ressources complétées par les diverses subventions dont le solde est devenu minime va nous amener à donner une priorité drastique aux points énumérés ci-dessus. 

 

 

Visite du Moulin des Princes à Chantilly 12 mai 2012

 

Pour notre sortie annuelle ARHYME, nous sommes allés rendre visite à Yves Buck au Moulin des Princes, à Chantilly. Il nous a fait découvrir les trésors techniques contenus dans ce magnifique bâtiment bordé d'un canal, appelé aussi Pavillon Jacques de Manse. Son association a restauré et remis en fonctionnement entre 1994 et 2000 les machines hydrauliques historiques qu'abrite cet édifice, de la machine tout en bois du 17° siècle, à la mécanique tout en métal du 19°:

Cette sortie mémorable est relatée dans l'article de ce Blog: Visite du Moulin des Princes de Chantilly  

 

 

Les Enfants de Meudon et les Journées du Patrimoine 2012

 

Le 14 Septembre, les enfants des écoles de Meudon avaient rendez-vous dans la forêt pour visiter le Réseau Hydraulique.

Accueillis par Jean et Alain, une centaine d'enfants des écoles primaires du Val, de Ferdinand Buisson, de l'école Camus et de Maritain, accompagnés de leurs maitresses se sont succédés toute la journée. Ils se sont passionnés pour la merveilleuse Histoire du Réseau Hydraulique et du Château de Meudon.     

 

JOURNEES DU PATRIMOINE

Les 15 et 16 Septembre après-midi, Jean et Alain ont dirigé les visites des Journées du Patrimoine.

A chaque fois 20 à 25 personnes de Meudon, de la région parisienne et aussi un couple Belge.

 

Ce fut 3 belles journées, où jeunes et adultes ont pu découvrir à leur rythme les secrets du Réseau caché dans la forêt de Meudon :

elles sont présentées dans l'article  de ce Blog : Les Enfants de Meudon et les Journées du Patrimoine .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ARHYME
  • ARHYME
  • : ARHYME a été créée en 2003 par Jean Ménard pour la sauvegarde du Réseau hydraulique réalisé au XVIIe siècle pour alimenter les bassins et jets d'eau du château de Louvois à Meudon.
  • Contact

Liens