Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 12:49

Journées du Patrimoine 2017

Visites du réseau hydraulique
du domaine royal de Meudon

 

Cette année il y avait deux lieux de Rendez-vous, au choix :
 

a- au carrefour de l'Observatoire

croisement de la Route Royale avec la route de la Porte Dauphine

entre le stade Marcel Bec (GPSO) et le Standard Athletic Club (club anglais)

     b- au Carrefour du Babillard, à Vélizy

et deux dates au choix, toujours à 14h30 :

                                     1- le samedi 16 septembre
                                                   2- le dimanche 17 septembre 

                            

Le samedi 16 septembre, nous avons accueilli 28 personnes, de 4 à _ _ ans pour faire la visite à partir de Meudon. Lesphotos, prises par Monique, montrent  notre groupe dans la végétation abondante, au Réservoir Neuf et sur les sites de l'aqueduc du Croisement (panneau 21) et la Rigole Technique.
Le samedi 16 septembre, nous avons accueilli 28 personnes, de 4 à _ _ ans pour faire la visite à partir de Meudon. Lesphotos, prises par Monique, montrent  notre groupe dans la végétation abondante, au Réservoir Neuf et sur les sites de l'aqueduc du Croisement (panneau 21) et la Rigole Technique.
Le samedi 16 septembre, nous avons accueilli 28 personnes, de 4 à _ _ ans pour faire la visite à partir de Meudon. Lesphotos, prises par Monique, montrent  notre groupe dans la végétation abondante, au Réservoir Neuf et sur les sites de l'aqueduc du Croisement (panneau 21) et la Rigole Technique.
Le samedi 16 septembre, nous avons accueilli 28 personnes, de 4 à _ _ ans pour faire la visite à partir de Meudon. Lesphotos, prises par Monique, montrent  notre groupe dans la végétation abondante, au Réservoir Neuf et sur les sites de l'aqueduc du Croisement (panneau 21) et la Rigole Technique.
Le samedi 16 septembre, nous avons accueilli 28 personnes, de 4 à _ _ ans pour faire la visite à partir de Meudon. Lesphotos, prises par Monique, montrent  notre groupe dans la végétation abondante, au Réservoir Neuf et sur les sites de l'aqueduc du Croisement (panneau 21) et la Rigole Technique.

Le samedi 16 septembre, nous avons accueilli 28 personnes, de 4 à _ _ ans pour faire la visite à partir de Meudon. Lesphotos, prises par Monique, montrent notre groupe dans la végétation abondante, au Réservoir Neuf et sur les sites de l'aqueduc du Croisement (panneau 21) et la Rigole Technique.

Le dimanche 17 septembre, 2 visites ont pu être organisées. L'une à partir de Meudon avec 36 visiteurs était guidée par Alain accompagné de Monique, Jean-Pierre et Silvère. Nous avons fait une autre visite au même moment, à partir du carrefour du Babillard à Vélizy, avec 7 personnes connaissant bien la forêt, j'étais avec Monique et Bernard. Après avoir parcouru la Petite Rivière, nous avons retrouvé l'autre groupe à l'aqueduc du Croisement ! Après un passage par l'étang de Villebon et l'étang du Tronchet, nous nous sommes arrêtés, au retour, au regard 13. Le récit de nos investigations dans l'AGDR a beaucoup intéressé nos visiteurs.
Le dimanche 17 septembre, 2 visites ont pu être organisées. L'une à partir de Meudon avec 36 visiteurs était guidée par Alain accompagné de Monique, Jean-Pierre et Silvère. Nous avons fait une autre visite au même moment, à partir du carrefour du Babillard à Vélizy, avec 7 personnes connaissant bien la forêt, j'étais avec Monique et Bernard. Après avoir parcouru la Petite Rivière, nous avons retrouvé l'autre groupe à l'aqueduc du Croisement ! Après un passage par l'étang de Villebon et l'étang du Tronchet, nous nous sommes arrêtés, au retour, au regard 13. Le récit de nos investigations dans l'AGDR a beaucoup intéressé nos visiteurs.
Le dimanche 17 septembre, 2 visites ont pu être organisées. L'une à partir de Meudon avec 36 visiteurs était guidée par Alain accompagné de Monique, Jean-Pierre et Silvère. Nous avons fait une autre visite au même moment, à partir du carrefour du Babillard à Vélizy, avec 7 personnes connaissant bien la forêt, j'étais avec Monique et Bernard. Après avoir parcouru la Petite Rivière, nous avons retrouvé l'autre groupe à l'aqueduc du Croisement ! Après un passage par l'étang de Villebon et l'étang du Tronchet, nous nous sommes arrêtés, au retour, au regard 13. Le récit de nos investigations dans l'AGDR a beaucoup intéressé nos visiteurs.
Le dimanche 17 septembre, 2 visites ont pu être organisées. L'une à partir de Meudon avec 36 visiteurs était guidée par Alain accompagné de Monique, Jean-Pierre et Silvère. Nous avons fait une autre visite au même moment, à partir du carrefour du Babillard à Vélizy, avec 7 personnes connaissant bien la forêt, j'étais avec Monique et Bernard. Après avoir parcouru la Petite Rivière, nous avons retrouvé l'autre groupe à l'aqueduc du Croisement ! Après un passage par l'étang de Villebon et l'étang du Tronchet, nous nous sommes arrêtés, au retour, au regard 13. Le récit de nos investigations dans l'AGDR a beaucoup intéressé nos visiteurs.
Le dimanche 17 septembre, 2 visites ont pu être organisées. L'une à partir de Meudon avec 36 visiteurs était guidée par Alain accompagné de Monique, Jean-Pierre et Silvère. Nous avons fait une autre visite au même moment, à partir du carrefour du Babillard à Vélizy, avec 7 personnes connaissant bien la forêt, j'étais avec Monique et Bernard. Après avoir parcouru la Petite Rivière, nous avons retrouvé l'autre groupe à l'aqueduc du Croisement ! Après un passage par l'étang de Villebon et l'étang du Tronchet, nous nous sommes arrêtés, au retour, au regard 13. Le récit de nos investigations dans l'AGDR a beaucoup intéressé nos visiteurs.

Le dimanche 17 septembre, 2 visites ont pu être organisées. L'une à partir de Meudon avec 36 visiteurs était guidée par Alain accompagné de Monique, Jean-Pierre et Silvère. Nous avons fait une autre visite au même moment, à partir du carrefour du Babillard à Vélizy, avec 7 personnes connaissant bien la forêt, j'étais avec Monique et Bernard. Après avoir parcouru la Petite Rivière, nous avons retrouvé l'autre groupe à l'aqueduc du Croisement ! Après un passage par l'étang de Villebon et l'étang du Tronchet, nous nous sommes arrêtés, au retour, au regard 13. Le récit de nos investigations dans l'AGDR a beaucoup intéressé nos visiteurs.

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 14:49

Le 6 juillet, nous sommes conviés par Gérard (membre éminent de l'association d'histoire La Salévienne), à venir découvrir "son train électrique" du Salève.

Le rendez-vous est au sommet de la crête du Grand Salève, qui domine la ville de Genève et le lac Léman, à 1140 m d'altitude.

Ce lieu, très apprécié des habitants du voisinage (Suisses et Français), a d'abord été accessible par un train électrique à crémaillère à partir de 1892, jusqu'en 1935.

Le progrès technique, qui a permis en 1932 de faire monter une route jusqu'au sommet et même un téléphérique, a rendu obsolète le joli petit train. Tous ses équipements ont été démontés pour récupérer les métaux et matériaux ! Seuls le tracé de la voie et quelques ouvrages d'art (ponts, tunnel et gares...) subsistent.

Mais des amateurs de ce petit bijou technique ont rassemblé toutes les documentations et photos existantes pour le faire revivre et nous le présenter (dont l'association La Salévienne, chère à Gérard).

Le livret de Gérard Lepère, "Le chemin de fer électrique et à crémaillère du Salève (Haute-Savoie)" paru en 2015, en présente la synthèse (consultable sur internet).

 

En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.
En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.
En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.
En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.
En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.
En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.

En montant par le téléphérique, on découvre une vue impressionnante sur Genève et le lac Léman. En 1892, l'accès au sommet voisin se faisait grâce au petit train électrique à crémaillère qui venant d'être construit, jusqu'à la gare des Treize-Arbres (Trois en patois local). Sur la 3e photo, on découvre le tracé de la ligne qui montait du Pas-de-l'Echelle (près de Veyrier, Suisse) jusqu'au sommet aux Treize-Arbres.

Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.
Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.
Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.
Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.
Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.
Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.

Pendant que des parapentes décollent du sommet, sur la prairie décorée de gentianes bleues, Gérard et les participants à la visite arrivent par le téléphérique et c'est le regroupement à l'ombre pour le briefing de Gérard.

Notre groupe de 34 personnes se met en route face à la chaîne du mont Blanc. Le premier objectif est la gare des Treize-Arbres, au sommet de la ligne du train à crémaillère.
Notre groupe de 34 personnes se met en route face à la chaîne du mont Blanc. Le premier objectif est la gare des Treize-Arbres, au sommet de la ligne du train à crémaillère.
Notre groupe de 34 personnes se met en route face à la chaîne du mont Blanc. Le premier objectif est la gare des Treize-Arbres, au sommet de la ligne du train à crémaillère.
Notre groupe de 34 personnes se met en route face à la chaîne du mont Blanc. Le premier objectif est la gare des Treize-Arbres, au sommet de la ligne du train à crémaillère.
Notre groupe de 34 personnes se met en route face à la chaîne du mont Blanc. Le premier objectif est la gare des Treize-Arbres, au sommet de la ligne du train à crémaillère.

Notre groupe de 34 personnes se met en route face à la chaîne du mont Blanc. Le premier objectif est la gare des Treize-Arbres, au sommet de la ligne du train à crémaillère.

Nous sommes sur la voie du train, nous passons sous ou sur des ponts : le pont du Renard, le pont du Loup... La végétation, qui a envahi tout le domaine ferroviaire, met en valeur ces beaux vestiges. On trouve même des bouquets de cyclamens.
Nous sommes sur la voie du train, nous passons sous ou sur des ponts : le pont du Renard, le pont du Loup... La végétation, qui a envahi tout le domaine ferroviaire, met en valeur ces beaux vestiges. On trouve même des bouquets de cyclamens.
Nous sommes sur la voie du train, nous passons sous ou sur des ponts : le pont du Renard, le pont du Loup... La végétation, qui a envahi tout le domaine ferroviaire, met en valeur ces beaux vestiges. On trouve même des bouquets de cyclamens.
Nous sommes sur la voie du train, nous passons sous ou sur des ponts : le pont du Renard, le pont du Loup... La végétation, qui a envahi tout le domaine ferroviaire, met en valeur ces beaux vestiges. On trouve même des bouquets de cyclamens.

Nous sommes sur la voie du train, nous passons sous ou sur des ponts : le pont du Renard, le pont du Loup... La végétation, qui a envahi tout le domaine ferroviaire, met en valeur ces beaux vestiges. On trouve même des bouquets de cyclamens.

Un passage creusé dans la roche, puis un pont et la voie en remblai construite en aval avec les pierres récupérées dans la tranchée ferroviaire. Puis nous arrivons à proximité de la gare de Monnetier-Mairie.
Un passage creusé dans la roche, puis un pont et la voie en remblai construite en aval avec les pierres récupérées dans la tranchée ferroviaire. Puis nous arrivons à proximité de la gare de Monnetier-Mairie.
Un passage creusé dans la roche, puis un pont et la voie en remblai construite en aval avec les pierres récupérées dans la tranchée ferroviaire. Puis nous arrivons à proximité de la gare de Monnetier-Mairie.
Un passage creusé dans la roche, puis un pont et la voie en remblai construite en aval avec les pierres récupérées dans la tranchée ferroviaire. Puis nous arrivons à proximité de la gare de Monnetier-Mairie.

Un passage creusé dans la roche, puis un pont et la voie en remblai construite en aval avec les pierres récupérées dans la tranchée ferroviaire. Puis nous arrivons à proximité de la gare de Monnetier-Mairie.

La gare de Monnetier-Mairie qui était au noeud ferroviaire où se faisait la jonction des 2 lignes venant de la vallée : Veyrier (où nous allons) et Etrembières. Ensuite, la montée se faisait par la voie unique que nous venons de parcourir et allait jusqu'au sommet des Treize-Arbres.

La gare de Monnetier-Mairie qui était au noeud ferroviaire où se faisait la jonction des 2 lignes venant de la vallée : Veyrier (où nous allons) et Etrembières. Ensuite, la montée se faisait par la voie unique que nous venons de parcourir et allait jusqu'au sommet des Treize-Arbres.

Après les ruines d'un grand hôtel de luxe ravagé par les squaters et des incendies, Gérard nous montre l'entrée du gouffre de Bellevue. C'est là que Gérard a découvert sa passion pour la spéléologie en allant chercher des vestiges du train qui auraient pu tomber dans ce gouffre profond de 160 m. Il y a trouvé effectivement un élément de crémaillère.
Après les ruines d'un grand hôtel de luxe ravagé par les squaters et des incendies, Gérard nous montre l'entrée du gouffre de Bellevue. C'est là que Gérard a découvert sa passion pour la spéléologie en allant chercher des vestiges du train qui auraient pu tomber dans ce gouffre profond de 160 m. Il y a trouvé effectivement un élément de crémaillère.

Après les ruines d'un grand hôtel de luxe ravagé par les squaters et des incendies, Gérard nous montre l'entrée du gouffre de Bellevue. C'est là que Gérard a découvert sa passion pour la spéléologie en allant chercher des vestiges du train qui auraient pu tomber dans ce gouffre profond de 160 m. Il y a trouvé effectivement un élément de crémaillère.

Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.
Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.
Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.
Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.
Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.
Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.

Nous passons près d'un lavoir en pierre, puis à Monnetier-Eglise, où Gérard rencontre des amis locaux, près du mûrier (arbre remarquable). Il nous montre son restaurant préféré, avec une magnifique salle ancienne.

Nous arrivons à l'entrée du tunnel du Pas de l'Echelle, long de 119 m, avec 2 ouvertures sur le flanc de la paroi rocheuse qui donnent une vue aérienne sur la vallée. Les eaux de l'Arve (sur la 3° photo) alimentent la centrale hydro-électrique d'Arthaz, elle avait été construite pour fournir la puissance électrique nécessaire au train du Salève.  La carte postale d'époque montre la sortie aval du tunnel où se faisait le croisement des trains montant et descendant.
Nous arrivons à l'entrée du tunnel du Pas de l'Echelle, long de 119 m, avec 2 ouvertures sur le flanc de la paroi rocheuse qui donnent une vue aérienne sur la vallée. Les eaux de l'Arve (sur la 3° photo) alimentent la centrale hydro-électrique d'Arthaz, elle avait été construite pour fournir la puissance électrique nécessaire au train du Salève.  La carte postale d'époque montre la sortie aval du tunnel où se faisait le croisement des trains montant et descendant.
Nous arrivons à l'entrée du tunnel du Pas de l'Echelle, long de 119 m, avec 2 ouvertures sur le flanc de la paroi rocheuse qui donnent une vue aérienne sur la vallée. Les eaux de l'Arve (sur la 3° photo) alimentent la centrale hydro-électrique d'Arthaz, elle avait été construite pour fournir la puissance électrique nécessaire au train du Salève.  La carte postale d'époque montre la sortie aval du tunnel où se faisait le croisement des trains montant et descendant.
Nous arrivons à l'entrée du tunnel du Pas de l'Echelle, long de 119 m, avec 2 ouvertures sur le flanc de la paroi rocheuse qui donnent une vue aérienne sur la vallée. Les eaux de l'Arve (sur la 3° photo) alimentent la centrale hydro-électrique d'Arthaz, elle avait été construite pour fournir la puissance électrique nécessaire au train du Salève.  La carte postale d'époque montre la sortie aval du tunnel où se faisait le croisement des trains montant et descendant.
Nous arrivons à l'entrée du tunnel du Pas de l'Echelle, long de 119 m, avec 2 ouvertures sur le flanc de la paroi rocheuse qui donnent une vue aérienne sur la vallée. Les eaux de l'Arve (sur la 3° photo) alimentent la centrale hydro-électrique d'Arthaz, elle avait été construite pour fournir la puissance électrique nécessaire au train du Salève.  La carte postale d'époque montre la sortie aval du tunnel où se faisait le croisement des trains montant et descendant.

Nous arrivons à l'entrée du tunnel du Pas de l'Echelle, long de 119 m, avec 2 ouvertures sur le flanc de la paroi rocheuse qui donnent une vue aérienne sur la vallée. Les eaux de l'Arve (sur la 3° photo) alimentent la centrale hydro-électrique d'Arthaz, elle avait été construite pour fournir la puissance électrique nécessaire au train du Salève. La carte postale d'époque montre la sortie aval du tunnel où se faisait le croisement des trains montant et descendant.

En dessous du tunnel, au Pas de l'Echelle, la voie n'est plus praticable car la falaise a été creusée pour la carrière. Nous descendons par des escaliers taillés dans le rocher (il n'y a pas d'échelle). On aperçoit Arthur, le fils de Gérard, qui a été notre accompagnateur attentionné tout au long du parcours.
En dessous du tunnel, au Pas de l'Echelle, la voie n'est plus praticable car la falaise a été creusée pour la carrière. Nous descendons par des escaliers taillés dans le rocher (il n'y a pas d'échelle). On aperçoit Arthur, le fils de Gérard, qui a été notre accompagnateur attentionné tout au long du parcours.
En dessous du tunnel, au Pas de l'Echelle, la voie n'est plus praticable car la falaise a été creusée pour la carrière. Nous descendons par des escaliers taillés dans le rocher (il n'y a pas d'échelle). On aperçoit Arthur, le fils de Gérard, qui a été notre accompagnateur attentionné tout au long du parcours.

En dessous du tunnel, au Pas de l'Echelle, la voie n'est plus praticable car la falaise a été creusée pour la carrière. Nous descendons par des escaliers taillés dans le rocher (il n'y a pas d'échelle). On aperçoit Arthur, le fils de Gérard, qui a été notre accompagnateur attentionné tout au long du parcours.

Un bloc de granit erratique, qui fait parti d'un groupe important de blocs du même type. Il se trouve en limite de la vallée glaciaire qui descendait du massif du Mont Blanc. On voit la trace de l'extraction (en forme de couronne creuse) d'une meule devant servir pour un moulin.

Un bloc de granit erratique, qui fait parti d'un groupe important de blocs du même type. Il se trouve en limite de la vallée glaciaire qui descendait du massif du Mont Blanc. On voit la trace de l'extraction (en forme de couronne creuse) d'une meule devant servir pour un moulin.

Arrivée triomphale de Monique au bas du Pas de l'Echelle. Bien entourée par Arthur et son père Gérard, nos généreux accompagnateur et guide.

Arrivée triomphale de Monique au bas du Pas de l'Echelle. Bien entourée par Arthur et son père Gérard, nos généreux accompagnateur et guide.

Notre belle descente se termine au pied du Salève, à Veyrier.

Nous avons parcouru toute cette branche du circuit du train depuis le sommet du Salève, soit environ 750 m de dénivelé.

Les escaliers du Pas de l'Echelle et leurs marches, parfois très hautes et très irrégulières, ont été les plus difficiles à franchir, après le chemin en lacets, avec cailloux roulants sous les pieds et les trailers de l'extrême nous doublant dans la descente !
La voie du train en ligne droite, avec pente jusqu'à 25 % , faisait aussi une grande piste de descente !

 

Grand merci à Gérard et à Arthur.
Vous avez su nous faire découvrir et apprécier ce très bel élément du patrimoine historique et naturel de votre région, qui vous est chère.
Nous avons adoré cette visite avec vous, et nous le ferons savoir.

 

Vive La SALEVIENNE et vive ARHYME !
et toutes les autres associations représentées par les nombreux participants à la visite.

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 14:52

Comme pour les classes de CM1 et CP de l'école Maritain Renan, nous avons organisé une visite pour la classe de CM1 de madame Isabelle Olivier de l'école Ferdinand Buisson.

GPSO avait mis à notre disposition le club-house du stade Marcel Bec pour la journée.
Ce qui a permis à Alain de faire la présentation de ARHYME et de l'Histoire du Réseau Hydraulique "au tableau", devant les écoliers assis et attentifs.

Ensuite, tout au long du circuit de visite, les enfants ont pu montrer leur vitalité et leur intérêt pour ce parcours varié en forêt.
Ils étaient bien encadrés par leur maitresse, les parents accompagnateurs, ainsi que Alain le conférencier, assisté de Monique et Monique et de Silvère pour l'ARHYME.

 

La pente du contrefort du Réservoir Neuf offre une belle piste de descente
La pente du contrefort du Réservoir Neuf offre une belle piste de descente

La pente du contrefort du Réservoir Neuf offre une belle piste de descente

Le groupe chemine dans la Petite Rivière rectiligne, pour arriver à l'Aqueduc du Croisement et à la grande Rigole Technique.
Le groupe chemine dans la Petite Rivière rectiligne, pour arriver à l'Aqueduc du Croisement et à la grande Rigole Technique.
Le groupe chemine dans la Petite Rivière rectiligne, pour arriver à l'Aqueduc du Croisement et à la grande Rigole Technique.
Le groupe chemine dans la Petite Rivière rectiligne, pour arriver à l'Aqueduc du Croisement et à la grande Rigole Technique.
Le groupe chemine dans la Petite Rivière rectiligne, pour arriver à l'Aqueduc du Croisement et à la grande Rigole Technique.

Le groupe chemine dans la Petite Rivière rectiligne, pour arriver à l'Aqueduc du Croisement et à la grande Rigole Technique.

Le passage sous le Pont de la Fosse Renault attire irrésistiblement
Le passage sous le Pont de la Fosse Renault attire irrésistiblement

Le passage sous le Pont de la Fosse Renault attire irrésistiblement

Après la pause pique-nique, près de l'Etang de Villebon, le retour en direction de l'Observatoire puis vers le stade Marcel Bec.

Après la pause pique-nique, près de l'Etang de Villebon, le retour en direction de l'Observatoire puis vers le stade Marcel Bec.

 

La visite terminée, les enfants ont pu enfin jouer sur le terrain du stade Marcel Bec.
Comme si le déplacement à pied depuis leur école et le parcours en forêt de 5 km qu'ils venaient d'effectuer n'étaient pour eux qu'une séance d'échauffement !

 

C'est avec un grand plaisir que nous avons fait découvrir aux jeunes ce Réseau Hydraulique historique, que l'ARHYME a remis au jour puis a restauré.

 

Notre collaboration avec les enseignants permettra, nous l'espérons, de faire participer de nombreux autres élèves de Meudon à cette découverte par de nouvelles visites.

 

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 14:30

Après 2011, nous voici de nouveau à Versailles invités par Gilles Bultez le Maître Fontainier et Daniella Malnar.

Pour certains membres de l'ARHYME c'est une découverte, pour les autres c'est le grand plaisir de pouvoir compléter leurs connaissances de ce fabuleux Réseau Hydraulique créé pour Louis XIV.


 Cette année nous allons découvrir : le grand Réservoir de l'Aile, les dessous restaurés du Bassin de Latone, le poste de pilotage des Grandes Eaux, de nouveaux bassins restaurés (les enfants dorés et les fontaines du Roi)  et le Grand Trianon.


En effet Daniella a préparé et documenté pour nous un nouveau parcours de visite.

 

A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château
A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château
A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château
A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château
A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château
A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château
A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château

A partir de la Rue des Réservoirs, nous pénétrons dans un passage (avec pub de l'époque sur le mur). Nous découvrons des canalisations d'époque, avec le système d'écrous et de joints étanches. Puis en grimpant par un escalier de fer , l'immense réservoir de l'Aile (divisé en 2) qui est surplombé par la façade de l'Opéra du Château

Nous dirigeons vers la Terrasse et le sommet de la Grande Perspective en suivant les explications de Daniella.
Nous dirigeons vers la Terrasse et le sommet de la Grande Perspective en suivant les explications de Daniella.
Nous dirigeons vers la Terrasse et le sommet de la Grande Perspective en suivant les explications de Daniella.

Nous dirigeons vers la Terrasse et le sommet de la Grande Perspective en suivant les explications de Daniella.

Nous descendons par de longues galeries sous le bassin de Latone. En montant à l'échelle, on peut apercevoir le réservoir sous la terrase qui alimente une partie de la Fontaine Certaines canalisations ont été remplacées à l'identique
Nous descendons par de longues galeries sous le bassin de Latone. En montant à l'échelle, on peut apercevoir le réservoir sous la terrase qui alimente une partie de la Fontaine Certaines canalisations ont été remplacées à l'identique
Nous descendons par de longues galeries sous le bassin de Latone. En montant à l'échelle, on peut apercevoir le réservoir sous la terrase qui alimente une partie de la Fontaine Certaines canalisations ont été remplacées à l'identique
Nous descendons par de longues galeries sous le bassin de Latone. En montant à l'échelle, on peut apercevoir le réservoir sous la terrase qui alimente une partie de la Fontaine Certaines canalisations ont été remplacées à l'identique
Nous descendons par de longues galeries sous le bassin de Latone. En montant à l'échelle, on peut apercevoir le réservoir sous la terrase qui alimente une partie de la Fontaine Certaines canalisations ont été remplacées à l'identique

Nous descendons par de longues galeries sous le bassin de Latone. En montant à l'échelle, on peut apercevoir le réservoir sous la terrase qui alimente une partie de la Fontaine Certaines canalisations ont été remplacées à l'identique

Nous passons par le Bosquet de la salle de Bal. Les grandes eaux musicales viennent d'être interrompues pour la pause de midi .
Nous passons par le Bosquet de la salle de Bal. Les grandes eaux musicales viennent d'être interrompues pour la pause de midi .

Nous passons par le Bosquet de la salle de Bal. Les grandes eaux musicales viennent d'être interrompues pour la pause de midi .

Une nouvelle expérience pour Daniella : Michel, notre Sourcier lui a apporté une baguette de sourcier qu'elle expérimente sur le terrain. Puis nous allons faire la pause picnic dans un bosquet.
Une nouvelle expérience pour Daniella : Michel, notre Sourcier lui a apporté une baguette de sourcier qu'elle expérimente sur le terrain. Puis nous allons faire la pause picnic dans un bosquet.
Une nouvelle expérience pour Daniella : Michel, notre Sourcier lui a apporté une baguette de sourcier qu'elle expérimente sur le terrain. Puis nous allons faire la pause picnic dans un bosquet.
Une nouvelle expérience pour Daniella : Michel, notre Sourcier lui a apporté une baguette de sourcier qu'elle expérimente sur le terrain. Puis nous allons faire la pause picnic dans un bosquet.

Une nouvelle expérience pour Daniella : Michel, notre Sourcier lui a apporté une baguette de sourcier qu'elle expérimente sur le terrain. Puis nous allons faire la pause picnic dans un bosquet.

L'après-midi commence par la visite au poste de commande des Grandes Eaux.

Dans un petit pavillon, caché par un bosquet, le Fontainier nous reçoit : il va relancer les grandes Eaux pour l'après-midi.
Devant lui, 2 grands écrans permettent de visualiser la situation de tous les éléments du réseau Hydraulique.
Après concertation par radio, il va appuyer sur "le bouton" et nous pourrons constater à l'extérieur que les jets d'eau reprennent immédiatement leur envol.

C'est l'alliance des techniques ancestrales, du savoir faire des Fontainiers et de la technique moderne !

Le 6 Juin 2017, notre deuxième visite des grandes Eaux de Versailles
Nous nous rendons au Grand Trianon, autre demeure de Louis XIV. Il y a là un grand réservoir qui permet d'alimenter " le Buffet d'Eaux ". Avec la lyre de fontainier rapportée par Gérard, Daniella va mettre en oeuvre ce magnifique Buffet d'Eaux jailissantes
Nous nous rendons au Grand Trianon, autre demeure de Louis XIV. Il y a là un grand réservoir qui permet d'alimenter " le Buffet d'Eaux ". Avec la lyre de fontainier rapportée par Gérard, Daniella va mettre en oeuvre ce magnifique Buffet d'Eaux jailissantes
Nous nous rendons au Grand Trianon, autre demeure de Louis XIV. Il y a là un grand réservoir qui permet d'alimenter " le Buffet d'Eaux ". Avec la lyre de fontainier rapportée par Gérard, Daniella va mettre en oeuvre ce magnifique Buffet d'Eaux jailissantes
Nous nous rendons au Grand Trianon, autre demeure de Louis XIV. Il y a là un grand réservoir qui permet d'alimenter " le Buffet d'Eaux ". Avec la lyre de fontainier rapportée par Gérard, Daniella va mettre en oeuvre ce magnifique Buffet d'Eaux jailissantes

Nous nous rendons au Grand Trianon, autre demeure de Louis XIV. Il y a là un grand réservoir qui permet d'alimenter " le Buffet d'Eaux ". Avec la lyre de fontainier rapportée par Gérard, Daniella va mettre en oeuvre ce magnifique Buffet d'Eaux jailissantes

La pluie menace, nous retournons vers les jardins du Château en passant par le bassin des Enfants Dorés et le bassin des Fontaines du Roi.

Les Grandes Eaux du ciel se déclenchent, avec une très grosse averse de grêle: c'est l'apothéose.

Après le retour à une météo plus calme, nous quittons Daniella dans la Cour d'Honneur du Château.

Nous remercions infiniment Daniella et M. Gilles Bultez qui nous ont permis de vivre cette journée passionnante des Grandes Eaux de Versailles, en leur compagnie.

Nous renouvelons notre invitation pour eux et l'équipe de Fontainiers, à venir visiter le Réseau Hydraulique de Meudon.
La visite prévue en ce début d'année a été annulée en dernière minute, mais la prochaine date qu'ils nous fixeront sera la bonne !

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 17:57

Le 15 mai, Emilie, Didier et Artur de Vélizy-TV viennent réaliser un reportage sur le Réseau hydraulique de Meudon à Vélizy et sur l'ARHYME.

Nous commençons par la Terrasse de l'Observatoire où se dressait le château de Meudon, ses jardins et ses jeux d'eau et particulièrement par la Terrasse haute.
C'est le domaine de l'Observatoire de Paris. Nous y sommes reçus par le responsable du site, que nous remercions pour son accueil.
Nous découvrons la Pièce d'Eau de Bel Air, vaste réservoir faisant partie du Réseau.

Nous continuons ensuite le reportage dans la forêt.
Près de l'aqueduc du Croisement, notre équipe de débroussailleuses et débroussailleurs est au travail et ses membres deviennent les acteurs du tournage : ils dégagent la rigole des Dames.

 

 

Nous faisons une halte pour déjeuner, toujours près de l'aqueduc du Croisement.

Nous faisons une halte pour déjeuner, toujours près de l'aqueduc du Croisement.

Puis c'est la découverte de l'aqueduc de Grange Dame Rose pour Emilie et l'équipe de Vélizy-TV.

 

 

Le reportage se termine sur l'un des trois ponts restaurés par l'ARHYME à Vélizy-Villacoublay, le pont du Chemin du Trou au Gant.

Le reportage se termine sur l'un des trois ponts restaurés par l'ARHYME à Vélizy-Villacoublay, le pont du Chemin du Trou au Gant.

Nous avons passé ainsi une très belle journée en compagnie de nos nouveaux amis, Emilie, Didier et Artur.

Ils nous ont annoncé rapidement que le montage était fait et que la vidéo était disponible sur le site de Vélizy-TV, à la rubrique des Gros Reportages :

         https://www.youtube.com/watch?v=LszzkAtMG-E

 

Nous les remercions pour ce document qu'ils ont réalisé et diffusé sur leur chaîne.

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 17:24

Nous avons eu le plaisir de faire la visite avec 47 jeunes marcheurs aguerris. 
Ils sont venus à pied de leur école au stade Marcel Bec pour faire le circuit de visite de 5 km, avant de retourner, toujours à pied dans leurs classes de CP et CM1.

Nous les avons accueillis au club-house du stade Marcel Bec pour la présentation de la journée, leur donner des explications sur le domaine de Louvois à Meudon et son Réseau hydraulique et préparer la mise en route des équipes :
Deux équipes, l'une avec la classe de Florence (CP-CM1), l'autre avec la classe d'Isabelle (CM1 - dont Louis embarqué sur la "Joëlette" qui lui a permis de faire toute la visite, malgré sa mobilité limitée).


Une quinzaine d'accompagnateurs sont répartis dans les 2 équipes : des parents, Joëlle (avec Louis), Laurence (qui remplaçait Florence blessée), et des membres de l'ARHYME : Monique, Marie, Alain, Gérard, Pierre et Silvère au pilotage de la Joëlette. 

Dans la salle, les enfants très attentifs posent des questions pendant la présentation.
Dans la salle, les enfants très attentifs posent des questions pendant la présentation.

Dans la salle, les enfants très attentifs posent des questions pendant la présentation.

Nous partons pour la visite, en passant d'abord par l'entrée des Bruyères de Sèvres, où la rigole du même nom pénétrait dans l'étang des Fonceaux (actuel stade Marcel Bec).

Puis le Réservoir Neuf, que les enfants ont plaisir à escalader, puis à dévaler dans la descente.

Sur la pente du Réservoir Neuf.

Sur la pente du Réservoir Neuf.

La Petite Rivière voit défiler dans son lit (à sec) tous les enfants à la queue leu leu.
La Petite Rivière voit défiler dans son lit (à sec) tous les enfants à la queue leu leu.
La Petite Rivière voit défiler dans son lit (à sec) tous les enfants à la queue leu leu.

La Petite Rivière voit défiler dans son lit (à sec) tous les enfants à la queue leu leu.

Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !
Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !
Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !
Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !
Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !
Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !
Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !

Les enfants découvrent le site de l'aqueduc du Croisement. Certains ou certaines explorent le beau dalot Géraldine long de 5 mètres !

Pendant ce temps l'équipe de Louis arrive à l'aqueduc du Croisement.
Pendant ce temps l'équipe de Louis arrive à l'aqueduc du Croisement.
Pendant ce temps l'équipe de Louis arrive à l'aqueduc du Croisement.

Pendant ce temps l'équipe de Louis arrive à l'aqueduc du Croisement.

Puis tous cheminent vers la sortie de l'aqueduc de Grange Dame Rose, descendent par l'escalier de huit marches et remontent la pente en face. Puis ils continuent le long de la rigole Géraldine en direction du pont de la Fosse Renault.
Puis tous cheminent vers la sortie de l'aqueduc de Grange Dame Rose, descendent par l'escalier de huit marches et remontent la pente en face. Puis ils continuent le long de la rigole Géraldine en direction du pont de la Fosse Renault.

Puis tous cheminent vers la sortie de l'aqueduc de Grange Dame Rose, descendent par l'escalier de huit marches et remontent la pente en face. Puis ils continuent le long de la rigole Géraldine en direction du pont de la Fosse Renault.

Notre chemin passe par la Fosse Renault et son magnifique pont restauré. Le ciel est avec nous malgré les gros nuages.
Notre chemin passe par la Fosse Renault et son magnifique pont restauré. Le ciel est avec nous malgré les gros nuages.
Notre chemin passe par la Fosse Renault et son magnifique pont restauré. Le ciel est avec nous malgré les gros nuages.

Notre chemin passe par la Fosse Renault et son magnifique pont restauré. Le ciel est avec nous malgré les gros nuages.

Midi déjà, et c'est la pause déjeuner près de l'étang de Villebon, puis l'amorce du retour le long du mur de l'Observatoire.
Midi déjà, et c'est la pause déjeuner près de l'étang de Villebon, puis l'amorce du retour le long du mur de l'Observatoire.
Midi déjà, et c'est la pause déjeuner près de l'étang de Villebon, puis l'amorce du retour le long du mur de l'Observatoire.

Midi déjà, et c'est la pause déjeuner près de l'étang de Villebon, puis l'amorce du retour le long du mur de l'Observatoire.

La dernière halte sur le mur d'enceinte du Réservoir Vieux. Puis nous passons à l'intérieur du réservoir, devant la fameuse canalisation en fonte, avec sa collerette d'assemblage. Elle permettait de résister à la pression de l'eau qui allait jaillir en jets d'eau dans les bassins des jardins du château de Louvois.
La dernière halte sur le mur d'enceinte du Réservoir Vieux. Puis nous passons à l'intérieur du réservoir, devant la fameuse canalisation en fonte, avec sa collerette d'assemblage. Elle permettait de résister à la pression de l'eau qui allait jaillir en jets d'eau dans les bassins des jardins du château de Louvois.

La dernière halte sur le mur d'enceinte du Réservoir Vieux. Puis nous passons à l'intérieur du réservoir, devant la fameuse canalisation en fonte, avec sa collerette d'assemblage. Elle permettait de résister à la pression de l'eau qui allait jaillir en jets d'eau dans les bassins des jardins du château de Louvois.

 

Ainsi s'est achevée celle belle journée de visite, avec le retour au stade Marcel Bec.
Les enfants ont pu se détendre un moment, avant de reprendre leur chemin à pied jusqu'à l'école Maritain Renan.

Nous avons apprécié les échanges avec les enfants et leurs accompagnateurs (trices).
Les maîtresses, Isabelle et Florence, puis Laurence, nous ont aidés efficacement pour la préparation et le déroulement de cette visite.

Nous avons été ravis de faire participer Louis dans la Joëlette qui nous a été prêtée par Christian de l'association "Dunes d'Espoir" de Meudon.
Cette association permet à des personnes à mobilité réduite de participer à des randonnées et des courses (comme la foulée meudonnaise).
Un Grand MERCI à Christian !


Nos félicitations au parent d'une élève et à Silvère qui ont piloté, avec attention, la Joëlette de Louis pendant toute la visite.

Nous remercions aussi la direction du stade Marcel Bec qui nous a prêté le Club-house pour cette journée.

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 14:21

Nous avons rendez-vous à Chambourcy pour visiter l'aqueduc de Retz.

Marie avait contacté, pour nous,  M. Pierre Emile Renard, président de l'association HISCREA (Histoire de Chambourcy, de Retz et d'Aigremont) créée en 1982 et comprenant 200 membres.

La visite commence par la présentation d'un diaporama, dans la belle maison des associations de Chambourcy. Nous sommes 11 membres de l'ARHYME, avec  une quinzaine d'autres visiteurs.

Nous apprenons que l'aqueduc de Retz a été inscrit à l'Inventaire supplémentaires des monuments Historiques en 1988. Et nous découvrons ce qui justifie cette volonté de protéger l' aqueduc . Il a été construit sous la directive du maitre-fontainier Francini, avec l'aide de Nicolas le Jongleur, à partir de 1686, en utilisant toutes les techniques modernes de l'époque, utilisées aussi pour Versailles et Meudon.

Il était destiné à amener l'eau récoltée sous le plateau de Marly et dans le vallon du Rû de Buzot, vers le Château Neuf de Saint Germain en Laye situé au dessus de la Seine, à 80 m d'altitude.

Nous sommes arrivés dans la brume à Chambourcy , devant l'église. Puis accueillis à la maison des associations par M.Renard pour la présentation du diaporama.
Nous sommes arrivés dans la brume à Chambourcy , devant l'église. Puis accueillis à la maison des associations par M.Renard pour la présentation du diaporama.
Nous sommes arrivés dans la brume à Chambourcy , devant l'église. Puis accueillis à la maison des associations par M.Renard pour la présentation du diaporama.

Nous sommes arrivés dans la brume à Chambourcy , devant l'église. Puis accueillis à la maison des associations par M.Renard pour la présentation du diaporama.

Nous nous sommes rendus au Rû de Buzot , dont le vallon abrite un très beau parcours de golf et l'aqueduc souterrain de Retz, visible par des plaques de regards au premier plan .
Nous nous sommes rendus au Rû de Buzot , dont le vallon abrite un très beau parcours de golf et l'aqueduc souterrain de Retz, visible par des plaques de regards au premier plan .
Nous nous sommes rendus au Rû de Buzot , dont le vallon abrite un très beau parcours de golf et l'aqueduc souterrain de Retz, visible par des plaques de regards au premier plan .

Nous nous sommes rendus au Rû de Buzot , dont le vallon abrite un très beau parcours de golf et l'aqueduc souterrain de Retz, visible par des plaques de regards au premier plan .

Cette carte montre le cuircuit de l'aqueduc et ses principaux "monuments" que nous allons visiter : le Regard Vieux , le regard Neuf et le bassin réservoir de Montaigu.

Cette carte montre le cuircuit de l'aqueduc et ses principaux "monuments" que nous allons visiter : le Regard Vieux , le regard Neuf et le bassin réservoir de Montaigu.

Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler
Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler
Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler
Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler
Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler
Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler
Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler

Voici le site du Regard Vieux. Dans le jardin d'une maison, caché sous la végétation , un bel ouvrage de 1686 réalisé en pierres de taille, suivant les règles de l'époque pour aérer l'eau et la faire circuler

Le Regard Neuf se trouve aussi dans un jardin privé, M. Renard nous présente le magnifique fronton sculpté
Le Regard Neuf se trouve aussi dans un jardin privé, M. Renard nous présente le magnifique fronton sculpté
Le Regard Neuf se trouve aussi dans un jardin privé, M. Renard nous présente le magnifique fronton sculpté

Le Regard Neuf se trouve aussi dans un jardin privé, M. Renard nous présente le magnifique fronton sculpté

Nous terminons par le Bassin de Montaigu, en franchissant cette petite porte très basse. Ce bassin a été agrandi plusieurs fois entre 1850 et 1880
Nous terminons par le Bassin de Montaigu, en franchissant cette petite porte très basse. Ce bassin a été agrandi plusieurs fois entre 1850 et 1880
Nous terminons par le Bassin de Montaigu, en franchissant cette petite porte très basse. Ce bassin a été agrandi plusieurs fois entre 1850 et 1880
Nous terminons par le Bassin de Montaigu, en franchissant cette petite porte très basse. Ce bassin a été agrandi plusieurs fois entre 1850 et 1880
Nous terminons par le Bassin de Montaigu, en franchissant cette petite porte très basse. Ce bassin a été agrandi plusieurs fois entre 1850 et 1880

Nous terminons par le Bassin de Montaigu, en franchissant cette petite porte très basse. Ce bassin a été agrandi plusieurs fois entre 1850 et 1880

Visite de l'aqueduc de Retz , le 29 avril 2017

Ce réseau historique avait été précédé d'autres ouvrages destinés à recueillir l'eau pour le Château de Saint Germain en Laye, comme "le Grand Cours" aménagé sous François 1° ( réalisé avec des canalisation en grès enterrées).

Nous avons eu un large aperçu de ces ouvrages au cours cette visite.

Nous remercions monsieur Pierre Emile Renard et les membres de l'HISCREA qui l'entouraient pour leur accueil et leurs explications.
Nous espérons pouvoir les guider bientôt sur les sentiers du Réseau Hydraulique de Meudon.

 

NB: De nombreuses photos de qualité ont été prises par les photographes de l'ARHYME.
J'espère arriver à  les utiliser toutes, même celles que logiciel du blog refuse (certaines photos en haute définition).

 

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 09:43

Cet hiver, plutôt clément, nous a permis d'avancer dans nos travaux d'entretien et de découverte des rigoles, depuis l'amont de la rigole du Clos Lapeyrière à Vélizy, jusqu'au Réservoir Vieux, près de l'observatoire de Meudon.

 

Autour du pont de la Route de la Fontaine d'Ursine, nous avons défriché une nouvelle rigole qui se trouve dans l'axe de la rigole qui vient de la rue Brindejonc des Moulinais. Elle part en amont du pont et se dirige vers le nord-est. Quelques centaines de mètres plus loin sur cette rigole, nous avons mis au jour les restes d'un dalot obstrué, que nous avons appelé Dalot "Jean" (il nous avait été signalé par Jean Ribéreau-Gaillon). 


En continuant cette rigole, nous avons découvert d'autres dalots dans la direction de Chaville.
Ils ont été remplacé par des buses en ciment. Les recherches de Gérard et Claude ont permis de comprendre pourquoi et de remonter au tracé de l'aqueduc de Vélizy et à son évolution avec l'urbanisation en bordure de forêt :
Ce sujet important  fera l'objet d'un article spécial.

 

La rigole dans le prolongement de celle du Clos Lapeyrière. A gauche, en haut de la photo, le panneau 19 du pont Route de la Fontaine d'Ursine.

La rigole dans le prolongement de celle du Clos Lapeyrière. A gauche, en haut de la photo, le panneau 19 du pont Route de la Fontaine d'Ursine.

Béatrice devant la rigole à défricher.

Béatrice devant la rigole à défricher.

La rigole en partie défrichée.

La rigole en partie défrichée.

Gérard présente notre association et nos travaux avec notre plaquette ARHYME à l'appui, à un promeneur très intéressé. Gérard et Claude seront abordé quelques instants plus tard par un habitant du quartier de la rue Brindejonc des Moulinais qui lui parlera de l'aqueduc de Vélizy et des problèmes d'inondation dans le sous-sol de sa maison (voir article suivant).

Gérard présente notre association et nos travaux avec notre plaquette ARHYME à l'appui, à un promeneur très intéressé. Gérard et Claude seront abordé quelques instants plus tard par un habitant du quartier de la rue Brindejonc des Moulinais qui lui parlera de l'aqueduc de Vélizy et des problèmes d'inondation dans le sous-sol de sa maison (voir article suivant).

Au bout de la nouvelle rigole : le dalot "Jean" : amont en haut avant défrichage, aval au milieu et en bas de nouveau amont après défrichage.
Au bout de la nouvelle rigole : le dalot "Jean" : amont en haut avant défrichage, aval au milieu et en bas de nouveau amont après défrichage.
Au bout de la nouvelle rigole : le dalot "Jean" : amont en haut avant défrichage, aval au milieu et en bas de nouveau amont après défrichage.

Au bout de la nouvelle rigole : le dalot "Jean" : amont en haut avant défrichage, aval au milieu et en bas de nouveau amont après défrichage.

 

Plus en aval, toujours sur Vélizy-Villacoublay, nous avons repris le défrichage de la rigole du Clos Lapeyrière aux environs du Pont du Chemin du Trou aux Gants (panneau 18) et surtout extrait des troncs d'arbres tombés dans la rigole.

Sortie de la rigole des troncs d'arbres avec des cordes et des sangles.
Sortie de la rigole des troncs d'arbres avec des cordes et des sangles.
Sortie de la rigole des troncs d'arbres avec des cordes et des sangles.
Sortie de la rigole des troncs d'arbres avec des cordes et des sangles.
Sortie de la rigole des troncs d'arbres avec des cordes et des sangles.

Sortie de la rigole des troncs d'arbres avec des cordes et des sangles.

Le 24 février, nous avions constaté, à la fin de la visite du Réseau hydraulique à laquelle participait notre plus jeune visiteur (2 mois, porté dans le kangourou de sa maman), que l'espace du Réservoir Vieux avait été (mal)traité par les forestiers.
Nous sommes intervenus le 21 mars pour rétablir un nouveau cheminement autour des vestiges restaurés (panneau 13).
 

Voilà l'état des lieux, avant notre intervention !
Voilà l'état des lieux, avant notre intervention !

Voilà l'état des lieux, avant notre intervention !

Nous avons tronçonné (merci Silvère), déplacé les billots, dégagé les grands et les petits branchages pour recréer un espace autour du mur restauré et de la belle canalisation en fonte à collerette. L'ONF est ensuite intervenu pour faire dégager les troncs qui restaient.
Nous avons tronçonné (merci Silvère), déplacé les billots, dégagé les grands et les petits branchages pour recréer un espace autour du mur restauré et de la belle canalisation en fonte à collerette. L'ONF est ensuite intervenu pour faire dégager les troncs qui restaient.
Nous avons tronçonné (merci Silvère), déplacé les billots, dégagé les grands et les petits branchages pour recréer un espace autour du mur restauré et de la belle canalisation en fonte à collerette. L'ONF est ensuite intervenu pour faire dégager les troncs qui restaient.
Nous avons tronçonné (merci Silvère), déplacé les billots, dégagé les grands et les petits branchages pour recréer un espace autour du mur restauré et de la belle canalisation en fonte à collerette. L'ONF est ensuite intervenu pour faire dégager les troncs qui restaient.

Nous avons tronçonné (merci Silvère), déplacé les billots, dégagé les grands et les petits branchages pour recréer un espace autour du mur restauré et de la belle canalisation en fonte à collerette. L'ONF est ensuite intervenu pour faire dégager les troncs qui restaient.

Le panneau 13 du Réservoir Vieux a été de nouveau tagué par un promeneur mécontent de la coupe radicale commanditée par l'ONF (et maintenant à nous de nettoyer son tag !).

Le panneau 13 du Réservoir Vieux a été de nouveau tagué par un promeneur mécontent de la coupe radicale commanditée par l'ONF (et maintenant à nous de nettoyer son tag !).

Le 27 mars, nous avons retrouvé avec plaisir notre Jardin : l'environnement de l'Aqueduc du Croisement, pour dégager une nouvelle rigole, affluent de la "Petite Rigole" au niveau de la sortie aval du dalot de la Route Royale.
Ce jour là, nos amies de l'ARHYME ont participé nombreuses au défrichage de la nouvelle rigole, qui a été naturellement baptisée : " la rigole des Dames ".

Sur le schéma de Gérard, la trace de la nouvelle rigole défrichée a été dessinée (avant mise à jour officielle). Ce schéma illustre le nouveau panneau 21 installé le 5 décembre 2016.

Sur le schéma de Gérard, la trace de la nouvelle rigole défrichée a été dessinée (avant mise à jour officielle). Ce schéma illustre le nouveau panneau 21 installé le 5 décembre 2016.

Les dames de l'ARHYME défrichent leur rigole. Cette rigole complète l'ensemble du Réseau hydraulique du site de l'aqueduc du Croisement.
Les dames de l'ARHYME défrichent leur rigole. Cette rigole complète l'ensemble du Réseau hydraulique du site de l'aqueduc du Croisement.
Les dames de l'ARHYME défrichent leur rigole. Cette rigole complète l'ensemble du Réseau hydraulique du site de l'aqueduc du Croisement.

Les dames de l'ARHYME défrichent leur rigole. Cette rigole complète l'ensemble du Réseau hydraulique du site de l'aqueduc du Croisement.

Ce même jour, les "bûcherons" de l'ARHYME nettoient la Rigole Technique en extrayant les souches et les branchages tombés pendant l'hiver. A noter la grande profondeur de cette rigole... et le poids des souches.
Ce même jour, les "bûcherons" de l'ARHYME nettoient la Rigole Technique en extrayant les souches et les branchages tombés pendant l'hiver. A noter la grande profondeur de cette rigole... et le poids des souches.
Ce même jour, les "bûcherons" de l'ARHYME nettoient la Rigole Technique en extrayant les souches et les branchages tombés pendant l'hiver. A noter la grande profondeur de cette rigole... et le poids des souches.
Ce même jour, les "bûcherons" de l'ARHYME nettoient la Rigole Technique en extrayant les souches et les branchages tombés pendant l'hiver. A noter la grande profondeur de cette rigole... et le poids des souches.
Ce même jour, les "bûcherons" de l'ARHYME nettoient la Rigole Technique en extrayant les souches et les branchages tombés pendant l'hiver. A noter la grande profondeur de cette rigole... et le poids des souches.

Ce même jour, les "bûcherons" de l'ARHYME nettoient la Rigole Technique en extrayant les souches et les branchages tombés pendant l'hiver. A noter la grande profondeur de cette rigole... et le poids des souches.

Parmi nos activités de ce trimestre, il y avait aussi :

- Le changement de certains panneaux décolorés par le soleil au Tronchet : le panneau 10 des Moulins à vent de Villebon (près de la passerelle piétons sur la N118) et le panneau 11 de la Pierrée périmétrique du Parc du Tronchet.
- La participation de plusieurs membres de l'ARHYME à l'opération forêt propre du 25 mars.
- La visite du réservoir souterrain sud sous la terrasse du château de Versailles, à l'invitation du maître Fontainier.
 

Les panneaux du Tronchet :

Le grand panneau des Moulins à vent et du château d'eau de Villebon était tout blanchi par le soleil, nous l'avons remplacé par un neuf.
Nous terminerons le changement du panneau de la Pierrée périmétrique début avril, avec de nouvelles lattes de fixation.
 

Démontage de l'ancien panneau des Moulins de Villebon puis pose du nouveau
Démontage de l'ancien panneau des Moulins de Villebon puis pose du nouveau

Démontage de l'ancien panneau des Moulins de Villebon puis pose du nouveau

L'ancien et le nouveau panneau du Réservoir du Tronchet. Pour monter le nouveau panneau nous allons récupérer de nouvelles lattes et vis de fixation.
L'ancien et le nouveau panneau du Réservoir du Tronchet. Pour monter le nouveau panneau nous allons récupérer de nouvelles lattes et vis de fixation.

L'ancien et le nouveau panneau du Réservoir du Tronchet. Pour monter le nouveau panneau nous allons récupérer de nouvelles lattes et vis de fixation.

L'opération Forêt Propre organisée par l'ONF et le Comité de sauvegarde des sites de Meudon (CSSM) le 25 mars.

ARHYME collecte un sac de détritus à chaque séance de débroussaillage en forêt.
Nous sommes sensibilisés au problème et plusieurs membres de l'ARHYME ont participé à cette journée :
 

Gérard accueillait les bénévoles au parc du Tronchet avec d'autres membres du CSSM.

Gérard accueillait les bénévoles au parc du Tronchet avec d'autres membres du CSSM.

Claude et Silvère, avec une partie de leurs récolte de l'après-midi !
Claude et Silvère, avec une partie de leurs récolte de l'après-midi !

Claude et Silvère, avec une partie de leurs récolte de l'après-midi !

 

Le réservoir sud sous la terrasse du château de Versailles
Comme tous les 2 ans, le grand réservoir souterrain de la terrasse a été vidé, nettoyé et entretenu par l'entreprise Chapelle.
A l'invitation du maître Fontainier, nous étions nombreux de l'ARHYME pour la visite spéciale du 9 mars, répartis en 2 groupes : matin et après-midi.

Nous avons une belle galerie de photos d'art, grâce à nos photographes : Bernard, Claude, Gérard et Silvère et les autres. En voici quelques-unes :
 

Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.
Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.

Le groupe du matin, dans le réservoir, puis au bassin des Enfants dorés et à celui des Belles danses du Roi Soleil.

Le groupe de l'après-midi, sur le même parcours.
Le groupe de l'après-midi, sur le même parcours.
Le groupe de l'après-midi, sur le même parcours.
Le groupe de l'après-midi, sur le même parcours.

Le groupe de l'après-midi, sur le même parcours.

Voilà, nous avons résumé ci-dessus nos activités du premier trimestre 2017.

Nous évoquerons dans un autre article les recherches menées en parallèle par Gérard et Claude, concernant l'aqueduc de Vélizy : son tracé, les problèmes liés à son comblement lors d'opérations d'urbanisation à Vélizy-Villacoublay, les travaux qui ont été réalisés pour y remédier partiellement en forêt et l'étude d'améliorations possibles.
 

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 17:44

Notre dîner, au restaurant "Les Cèdres" de l'école hôtelière "Les Côtes de Villebon", a été particulièrement festif cette année, avec :

  • L'accueil de trois nouveaux Débroussailleurs dans notre équipe, qui comprend maintenant 22 actifs aux nombreuses spécialités,
  • La remise officielle de la clé de 13 à Jean-Pierre,
  • La dédicace de deux exemplaires, très rares, du livre de Jean sur le Réseau hydraulique,
  • Et un excellent repas gastronomique, accompagné de bons vins.
Jean-Francois, Claude et Silvère et leur nouveau diplôme de débroussailleur.
Jean-Francois, Claude et Silvère et leur nouveau diplôme de débroussailleur.
Jean-Francois, Claude et Silvère et leur nouveau diplôme de débroussailleur.

Jean-Francois, Claude et Silvère et leur nouveau diplôme de débroussailleur.

Jean-Pierre, notre Responsable technique, porte la clé de 13 en pendentif autour de son cou.

Jean-Pierre, notre Responsable technique, porte la clé de 13 en pendentif autour de son cou.

Jean dédicace son livre : "L'étonnante histoire des jeux d'eau et du Réseau hydraulique..." à Claude et Jean-Pierre.
Jean dédicace son livre : "L'étonnante histoire des jeux d'eau et du Réseau hydraulique..." à Claude et Jean-Pierre.
Jean dédicace son livre : "L'étonnante histoire des jeux d'eau et du Réseau hydraulique..." à Claude et Jean-Pierre.

Jean dédicace son livre : "L'étonnante histoire des jeux d'eau et du Réseau hydraulique..." à Claude et Jean-Pierre.

On remarque que Jean a écrit 2 dédicaces sur le livre de Jean-Pierre : la première dédicace avait été demandée par le premier acheteur du livre que Jean-Pierre s'est procuré ensuite à sa revente. 
Cet ouvrage, réalisé par Jean en 2003, est la référence encyclopédique pour les amateurs du Réseau hydraulique du domaine de Meudon.

 

 

 

Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.
Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.
Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.
Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.
Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.
Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.
Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.

Les 25 convives qui ont dégusté avec plaisir la "tarte fine de rouget façon pissaladière", le "carré d'agneau aux épices" et tous les autres délices du menu.

Cette belle soirée a terminé en beauté la journée du 2 février 2017 marquée par deux événements importants pour ARHYME :

1- La "fermeture de 13", le matin,

2- Le dîner annuel des Débroussailleurs, le soir.

Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 18:09

Nous souhaitons à toutes et à tous une très bonne année 2017.

Nous espérons que chacune et chacun trouvera, au sein de l'ARHYME, l'ambiance conviviale et les activités qui lui conviennent, en participant aux différents projets, aux visites et aux séances de débroussaillages parfois agrémentées d'une pause café en hiver ou d'un crémant pétillant bien frais en été (merci à Anne-France, Monique, Jean-Pierre et les autres...).

L'élagage se fait parfois dans des positions acrobatiques !

L'élagage se fait parfois dans des positions acrobatiques !

 

Voici le calendrier des séances de débroussaillage pour l'année 2017 :

 

ARHYME - Calendrier 2017 des débroussaillages
janvierjuin
 lundi 9 lundi 12
 mardi 17 mardi 20
 lundi 23 lundi 26
févrierseptembre
 lundi 13 lundi 11
 mardi 21 mardi 19
 lundi 27 lundi 25
marsoctobre
 lundi 13 lundi 9
 mardi 21 mardi 17
 lundi 27  lundi 23
avrilnovembre
 lundi 10 lundi 13
 mardi 18 mardi 21
 lundi 24 lundi 27
maidécembre
 mardi 9 lundi 11
 mardi 16 mardi 19
 lundi 22  
29 matinées planifiées pour 2017 
Repost 0
Published by arhyme.asso.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : ARHYME
  • ARHYME
  • : ARHYME a été créée en 2003 par Jean Ménard pour la sauvegarde du Réseau hydraulique réalisé au XVIIe siècle pour alimenter les bassins et jets d'eau du château de Louvois à Meudon.
  • Contact

Liens